Manon Elisabeth d'Ombremont

Manon Elisabeth d'Ombremont

Nechtaànomicon

Nechtaànomicon, saison 2

L'Ar'narakhe Nechtaàn a joué et il a perdu. Bien qu'il soit la créature la plus grandiose de Dis, le voilà retenu prisonnier dans son propre royaume. Inadmissible ! Heureusement, il peut compter sur ses alliés pour le secourir.
Quoi que… ?
Et si Aleksandr était trop absorbé par sa révolution ? Et si le prince de Valachya se laissait convaincre que, finalement, son existence immortelle se porterait bien mieux sans l’ombre de Nechtaàn pour y jeter son étouffant voile ? Traître.
Et si Livia refusait de céder son corps à l’essence démoniaque de l’Ar’narakhe ? Égoïste.
Et si un nouvel antagoniste apparaissait, bien décidé à laisser Nechtaàn pourrir dans sa geôle ? Opportuniste.
Le conditionnel est un temps qui ne réussit définitivement pas aux habitants de Dis.


Sortie numérique prévue pour le ....
Sortie papier prévue pour le 23 septembre 2017.
Retrouvez la saison 2 sur Amazon - Booknode - Babelio - Goodreads - Livraddict.
Découvrez l'avis des lecteurs et laissez le vôtre !


Saison 1

Dans une histoire normale, il incarnerait le sombre méchant supposé mourir à la fin dans un affrontement épique contre un beau et vertueux héros. Le problème : quelqu’un (qui n’a subi aucune menace…) a décidé de lui donner le rôle principal de ce récit. Après tout, le bien, le mal, c’est une affaire de point de vue ! L’Ar’narakhe Nechtaàn est aussi ambitieux qu’égocentrique. Son but : détrôner Bélial et devenir le Sat’han de l’Envie. Son problème : il est scellé dans le corps d’un mortel et son ancestral ennemi choisit justement ce moment pour réapparaître… Et s'il n'y avait que ça !


Le Nechtaànomicon est une saga numérique publiée chez L'Ivre Book. D'abord publiée par épisode, le Nechtaànomicon est désormais disponible en intégrale numérique depuis le 10 septembre et en intégrale papier depuis le 30 septembre sur le site de l'éditeur.

Retrouvez le Nechtaànomison sur Booknode - Babelio - GoodreadsLivraddict.

Découvrez les avis des lecteurs et laissez le vôtre !