Manon Elisabeth d'Ombremont

Manon Elisabeth d'Ombremont

Lili Bouquine (Nechtaànomicon - saison 1)

Posté par Lili Bouquine le 14/10/2016 à 00h00
Lien vers l'article original

Dans son Book Haul du mois de septembre, Lili Bouquine parle du Nechtaànomicon ! Un roman qui lui tient à cœur.


Même les sorcières lisent (Nechtaànomicon - saison 1)

Posté par Même les sorcières lisent le 21/09/2016 à 00h00
Lien vers l'article original

« (...) Le monde développé par Manon est très riche, bien construit. Son humour noir, voir caustique, tout comme ses personnages d’ailleurs sont délicieux. Elle sait nous faire aimer ce pourri de Nechtaan, car dieu seul sait qu’il est abject, cruel, antipathique… mais c’est un archi-démon, alors quoi de plus normal. (...) »


Grandeur Rature (Nechtaànomicon - saison 1)

Posté par Grandeur Rature le 21/09/2016 à 00h00
Lien vers l'article original

« (...) Une autre chose que j’ai appréciée, toujours dans le domaine des personnages, est le héros (enfin, vous m’avez comprise). Tout d’abord, du fait qu’il est androgyne. C’est rare dans un roman, où le sexisme est bien souvent de mise. D’autant plus qu’il s’agit ici d’un méchant. Je m’attendais donc à un personnage grand, beau, ultra viril, blablabla. Bref, l’image qu’on a souvent du héros déviant. En outre, il ne s’agit pas ici, justement, d’un héros déviant, du style de Docteur House ou Damon Salvator. Ce n’est pas qu’une façade pour se protéger, ni une technique de l’auteure pour nous faire tomber amoureuse (effet bad boy). C’est vraiment un méchant. Et ça, c’est plutôt rare. (...) »


Prose Café (Nechtaànomicon - saison 1)

Posté par Prose Café le 21/09/2016 à 00h00
Lien vers l'article original

« Alors oui, c’est dark ; normal, le « héros » est un méchant !! Mais quelle importance lorsque l’introduction donne le ton du livre, bourré d’un humour incisif et percutant. Bien sûr, on ne peut pas manquer les références à Lovecraft, elles foisonnent, mais – et bien que je sois une grande lectrice de Lovecraft – c’est beaucoup, beaucoup plus drôle. Ce premier épisode met l’eau à la bouche en posant les divers personnages de l’histoires et leurs interactions. J’ai adoré la manière dont l’auteur revisite la mythologie des anges et des démons, c’est tellement plus drôle que les gentils anges et les méchants démons !! Certes les « héros » ne sont pas attachants, ni sympathiques, on n’est pas dans une romance, mais c’est absolument délectable à lire. Et puis le style de Manon vaut le détour, j’aime beaucoup la manière qu’elle a de prendre le lecteur à partie, ça donne l’impression de vivre le récit de l’intérieur. Bref, une plume à découvrir ! »